Parler plusieurs langues c’est une chose, et être capable de traduire des conversations réelles en une fraction de seconde avec exactitude, c’en est une autre. Le métier de traducteur-interpère consiste en cette tâche, qui est bien visiblement très ardue. Il ne suffit pas de comprendre la langue, mais de pouvoir la retranscrire dans son contexte avec les mots justes dans un autre langue (pas forcément sa langue d’origine). Il est difficile de décoller dans ce domaine, car les gences réclament toujours des années d’expérience. Certains sont donc obligés de faire des traductions en bénévolat pour acquerir une petite expérience et devenir indépendant, ou convoiter des contrats de travail.

Un ensemble de métiers

La curiosité, la rigueur, et l’exigence sont quelques qualités à retrouver chez tous les traducteurs. Ce métier n’est pas aussi facile qu’il peut en avoir l’air, et d’ailleurs, l’appellation traducteur-interprète regroupe en lui même plusieurs métiers différents. Il peut s’agir d’un traducteur technique, qui est professionnel dans un domaine précis. Il effectue des traductions de documents relatifs à la médécine, le secteur industriel, ou tout autre secteur. Le traducteur littéraire quand à lui est souvent considéré comme un auteur. Il travaille pour une maison d’édition, et traduit des ouvrages pour toucher ensuite des droits sur les ventes de ceux ci. Le traducteur audiovisuel touche lui aussi des droit d’auteur. C’est celui qui réalise des sous-titrages et doublages dans les films, séries, et autres. Chaque mot doit donc respecter la vitesse de l’image, afin que le tout soit synchronisé. Un autre de ces métiers est nommé le localisateur, spécialiste du multimédia et de l’informatique en général. Il a pour tâche de traduitre certains jeux vidéos, logiciels ou sites web ouverts à d’autres pays aux langues différentes. Le traducteur assermenté quand à lui reçoit l’agrément des autorités judiciaires. Il devient donc l’une des rares personnes à pouvoir traduire des documents sensibles tels que les actes d’état civil, ou encore les pièces d’identités. Et enfin, le traducteur-interprète peut être un interprète de conférence, qui traduit simultanément les paroles d’un orateur en pleine conférence vers son client lors des audiences judiciaires, des conférences internationales, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *